22 novembre 2010

« Nouvelles d’ados, Prix Clara 2010 » – Collectif

Un recueil de six nouvelles écrites par des adolescentes ayant entre 13 et 17 ans… j’étais curieuse mais un peu inquiète de la qualité des écrits, je dois l’avouer, quand j’ai choisi ce livre.

Quel n’a pas été mon étonnement dès la première nouvelle ! Ce recueil dont je n’ai pu arrêté de tourner les pages est une très bonne surprise ;  j’en ai été la première étonnée. J’ai beaucoup apprécié la courte présentation des auteurs avant chaque nouvelle. Toutes bien sûr sont amoureuses des livres et cela fait plaisir à lire. Quant aux histoires elles sont de tous les styles et sont inégales mais toutes intéressantes.

« L’étranglée » nous livre les pensées d’une femme qui subit le voile et la domination d’un mari et qui voudrait être libre. Une nouvelle très bien écrite, avec maturité.

« Le voleur d’âme » emprunte à la fantasy pour finalement aborder l’amour. Une idée intéressante mais avec trop de redites et dans laquelle j’ai eu un peu de mal à entrer…

« Attraction terrestre » expose, tel Montesquieu, les travers de notre société vus par les yeux blancs d’une extraterrestre, pour un récit philosophique sur la vie, la mort et les valeurs humaines. Une nouvelle très bien écrite, captivante même si certains événements arrivent un peu trop vite à mon goût.

« L’Ours » est un petit conte touchant et bien écrit.

« L’Hermine noire » révèle une belle écriture et un sens du mystère très XIXe siècle. J’aurais presque envie de lire plusieurs aventure de l’héroïne, miss Perry. Ma seule petite réserve, éminemment personnelle, concerne le fond qui me dérange un peu (le commerce de fourrures animales qui en fin de compte n’est pas dénoncé).

Enfin, la troisième nouvelle, « Mémoire faussement esclave » a été mon coup de cœur du recueil. J’ai réalisé après coup que c’était celui écrit par la jeune fille de treize ans… et bien bravo à elle ! Le fond comme la forme sont très bons, captivants. Il s’agit d’un récit elliptique, trois époques différentes avec, comme fil rouge, l’esclavage.

Je dois dire qu’en lisant toutes ces nouvelles j’ai tout simplement oublié qu’elles étaient écrites par de si jeunes auteurs, cela ne se voit pas ou très peu pour certains récits... je leur souhaite à toutes de continuer et d’être publiées.

Et puis ces jeunes filles sont toutes lauréates du prix Clara 2010, un prix créé en mémoire de Clara, décédée à treize ans des suites d’une malformation cardiaque. Ainsi les bénéfices de la vente de ce recueil seront versés à l’Association pour la recherche en cardiologie du fœtus à l’adulte (ARCFA)… un très bon recueil pour une action caritative importante, raison de plus pour le lire!

Merci aux éditions Héloïse d’Ormesson  et à BOB pour ce partenariat!

11 commentaires:

  1. J ne peux que te conseiller que le recueil des jeunes écrivains publié chaque année avec les meilleures nouvelles de jeunes âgés de 18 à 25 ans!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Dans notre région, tous les ans, un concours de nouvelles circule dans les lycées. C'est le prix George Sand. Moi aussi, je suis épatée par la qualité des écrits. Samedi dernier a eu lieu la remise des prix dans la gentilhommière de George Sand.

    RépondreSupprimer
  3. Syl. > la remise des prix doit valoir le coup d'oeil!

    RépondreSupprimer
  4. Des écrivains en herbe alors ! il va falloir retenir ses noms !

    RépondreSupprimer
  5. Comme quoi c'est bien vrai, la valeur n'attend pas le nombre des années ! Je découvrirais bien ce recueil qui me semble bien intéressant !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai ce recueil (mais celui qui date de 2008 ^^) et je n'ai toujours pas mis le nez dedans. Ton billet me rend curieuse du coup. ;)

    RépondreSupprimer
  7. Hathaway, Leiloona > oui, lisez-le! :)

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve certains thèmes de ce recueil particulièrement intéressants et bien ancrés dans notre société comme celui du voile.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez me déposer ici un petit pli...